l'asile.fr


4

Un délinquant multirécidiviste à la tête de la France

de kaplan , le 18 decembre 2010 à 08:19 - (liberation.fr) - 7 commentaires

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 5 pour et 1 contre. Ce qui fait au total 6 votes.

1€ symbolique quoi...

Ou alors on le condamne vraiment ou alors pas du tout.
Parce que là ça fait un peu, soit :

- c'est pas bien grave c'que t'as fait mais j'te fait chier quand même parce que t'es à la tête de l'Etat. Un autre citoyen n'aurait rien eu.

- t'es condamné comme n'importe qui d'autre, mais comme tu n'es pas tout à fait comme les autres quand même, ta peine est dérisoire.



Dans les deux cas, c'est complètement ridicule et révélateur d'un traitement de faveur ou de défaveur...
Ou alors quelque chose m'échappe...


samedi
18 decembre 2010, 14:49
 
 

Peut-être considère t'on qu'il est difficile de compenser ce genre de chose, c'est pour cela que la peine est symbolique.
Néanmoins il a bien été reconnu coupable.

Il n'empêche qu'un mec qui est condamné à deux reprises devrait être interdit d’exercer une activité politique. M'enfin, je sais que je rêve.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
samedi
18 decembre 2010, 15:02
 
 

Sous Jospin ou même Juppé, tout ministre juste suspecté (je n'ai pas dis condamné) devait démissionner de son poste.
Et plusieurs l'ont fait (demandez à DSK).


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
samedi
18 decembre 2010, 15:15
 
 

Ahah très bien trouvé le titre !


samedi
18 decembre 2010, 15:33
 
 

JustineF
#5 3615 myliFe

Kane_ex-Deus a écrit :
1€ symbolique quoi...
(...)
Dans les deux cas, c'est complètement ridicule et révélateur d'un traitement de faveur ou de défaveur...
Ou alors quelque chose m'échappe...


Ce type de peine est courant, y compris pour le justiciable lambda.
Comme dit LeChat, il s'agit de reconnaître la culpabilité, même si une amende n'est pas facilement chiffrable.


I am the who when you call "who's there ?"
samedi
18 decembre 2010, 15:52
 
 

Note que ça va aller de pire en pire pour lui, la première condamnation c'est une tape sur la main mais au bout d'un moment il va écoper d'une peine plancher.


mercredi
22 decembre 2010, 09:49
 
 

Bestaflex a écrit :
Note que ça va aller de pire en pire pour lui, la première condamnation c'est une tape sur la main mais au bout d'un moment il va écoper d'une peine plancher.

Mais est-ce que ça l'empêchera d'être ministre ?

Je verrais bien son bureau à Fleury-Mérogis...


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
22 decembre 2010, 09:55
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 21:40:17
(Pisto) les universitaires qui sentent qui vont se la prendre bien profond après les étrangers
# 21:39:58
(Pisto) surtout que l'idée phare d'ajouter 100 euros au smics est risible puisqu'elle sera déduite des cotisations. Mais il va taxer les super pollueurs et les revenus indécents ou quoi?! rien sur une quelconque harmonisation européenne, rien sur les lycéens et l
# 21:33:20
(Pisto) sérieux? il a mit 10 jours à écrire ça ou 2 pauvres idées (smic et CSG) viennent se noyer dans l'hypocrisie ?? il a rien compris lui. Fort à parier que ça calme les ardeurs un temps. Mais fort à parier aussi que la prochaine sera la bonne.
# 20:58:49
(gwendal) Bon ben a mon avis la cible est ratée. Macron me redonne du pouvoir d'achat. C'est bien mais j'ai rien demandé moi, j'ai pas de problème d'argent. On a parlé de redonner du pouvoir d'achat a ceux qui n'arrive pas a manger.
# 19:27:08
(Pisto) [url] tient, eux aussi ils sont mignons.
# 19:23:36
(Pisto) on va quand même pas faire mieux pour des pas français !
# 19:23:25
(Pisto) [url] sont mignons eux, on a pas laissé entrer les harquis alors qu'ils étaient français pendant la guerre,
# 14:08:43
(Pisto) Puis elle peut pas de bouger le cul Valorine - passionné en mode - et remettre la voiture droite?
# 14:07:36
(Pisto) on voit bien qu'ils ne s'attaquent qu'aux Renault. c'est vrai que c'est moche une renault
lire la suite de la tribune