l'asile.fr


3

Facebook vaudrait plus que Nintendo, Dell, Sony, Yahoo! ou eBay

de LeChat , le 03 janvier 2011 à 15:40 - (pcinpact.com) - 35 commentaires

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 6 pour et 3 contre. Ce qui fait au total 9 votes.

À lire cette semaine...

Haha mais franchement je ne comprend plus le monde ou nous vivons. Ou plus exactement j'ai peur de comprendre.


- les fautes
lundi
03 janvier 2011, 16:33
 
 

En même toute boite est valorisée sur ses actifs et ses parts de marché, qui aujourdh'ui n'est pas sur FB ? qui aujourd'hui peut concurrencer FB ?


mardi
04 janvier 2011, 10:07
 
 

Lorsque Goldman Sachs a annoncé avoir investi dans FB, son standard téléphonique a été submergé de clients 'riches' pour savoir comment il pouvait participer.
Le ticket d'entrée dans la participation était astronomique (me souviens plus du chiffre mais c’était monstrueux).

A part ça, étant donné que FB dégage très peu de fric pour l'instant, on peut se demander si on ne revient pas à l'irrationalité des valorisations des sociétés Internet de 2000.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
04 janvier 2011, 10:14
 
 

kaplan a écrit :
A part ça, étant donné que FB dégage très peu de fric pour l'instant, on peut se demander si on ne revient pas à l'irrationalité des valorisations des sociétés Internet de 2000.

Il dit qu'il pense pareil mais exprimé de façon beaucoup moins funky


KABOOM !
mardi
04 janvier 2011, 10:21
 
 

kaplan a écrit :
A part ça, étant donné que FB dégage très peu de fric pour l'instant, on peut se demander si on ne revient pas à l'irrationalité des valorisations des sociétés Internet de 2000.

La pub ne leur rapporte rien ?


"World goin' one way, people another" Poot - The Wire
mardi
04 janvier 2011, 10:51
 
 

Vu que facebook n'est pas non plus inonder ras la gueule de pub comme peut l'être désormais Clubic et vu en rapport, le poids économique du bousin :
C'est donc que cette différence entre le budget réél (pub) et la valeur accordé à Facebook (vaudrait plus que Nintendo, etc...) est sans nul doute majoritairement spéculative (Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver...).


KABOOM !
mardi
04 janvier 2011, 10:59
 
 

Kuro a écrit :
La pub ne leur rapporte rien ?


Pas énorme.
La pub sur facebook est considérée comme très inefficace par rapport aux plate formes comparables et le retour sur investissement assez mauvais.
En réalité actuellement, le biz facebook, ce sont les gens autour qui le font : les jeux (think farmville) et applis payantes.
Tous ces gens là (et les utilisateurs) peuvent dégager du jour au jour au lendemain pour un autre réseau social (qu'on pense à ce qui s'est passé avec MySpace).
Je ne dis pas qu'ils ne gagnent pas d'argent mais plutôt que leur business model est très fragile.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
04 janvier 2011, 10:59
 
 

Je dois être complètement à la ramasse mais je vois pas l'intérêt de FB en fait. Je veux dire concrètement ça apporte quoi ? Ca permet de faire plus facilement quoi ? C'est révolutionnaire en quoi ?
C'est pas du mauvais esprit ou de la réac primaire de vieux con antitout mais j'ai jamais pris le temps de regarder ou de me faire expliquer le pourquoi du comment d'à quoi ça sert du bouzin.


FAISEZ FACE §

Un PC c'est comme une femme, avec un peu de bonne volonté, on peut lui faire supporter n'importe quel genre de pratique !
Groove_Salad, 05/10/2011
mardi
04 janvier 2011, 13:27
 
 

Bah c'est une évolution par rapport au portable en ce sens qu'un statut facebook est un MMS directement visible par tous les intéressés. (Et aussi par tous les non intéressés d'ailleurs).


mardi
04 janvier 2011, 13:36
 
 

Pour avoir vu jour après jour ma femme utiliser FB (j'ai pas pris la peine de me faire une compte), ça sert essentiellement à donner/prendre des nouvelles. Des nouvelles de tous les ordres: ça va de machine est enceinte, à machin est de bonne humeur, en passant par machine est copine avec bidule, truc et machin aiment la musique d'ascenseur, l'autre gars à mis une photo avec bidule dessus, etc. Et ça permet de commenter lesdites nouvelles, et de lire les commentaires des autres. Et y a un petit moteur de chat intégré.

C'est donc totalement anecdotique, et monstrueusement chronophage. Un peu comme si tu suivais assidument le blog de chacune de ces personnes AVEC les commentaires.

Et sinon pour les célibataires, je pense que ça joue à peu près le même rôle que copaindavant à l'époque: et machine sur qui j'avais flashé en CM1, elle est devenue quoi? Elle est bonne et célibataire? Youpi!


mardi
04 janvier 2011, 13:41
 
 

Bon résumé de plantmann (qui gagne une tringle à rideau).


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
04 janvier 2011, 14:02
 
 

Bestaflex a écrit :qui aujourdh'ui n'est pas sur FB ?


Moi ! :-)

Et sinon, je plussoie à nouveau une explication du sieur Plantmann, une nouvelle tournée sur mon compte !


mardi
04 janvier 2011, 16:15
 
 

Gaffe, c'est des tournées de fourche qu'il distribue le père Plantmann.


FAISEZ FACE §

Un PC c'est comme une femme, avec un peu de bonne volonté, on peut lui faire supporter n'importe quel genre de pratique !
Groove_Salad, 05/10/2011
mardi
04 janvier 2011, 17:20
 
 

Pour ma part FB a une utilité après tous mes voyages à Trinidad & Tobago. Je l'ai même fait pour ça. Ca me permet de garder le contact facilement et rapidement avec pas mal de gens de là bas, dont pour la plus part je n'ai pas les mails ou n° de tel (feckin' expensive). Là tu les vois juste apparaitre et t'as juste à clicker sur un bouton, c'est complètement passif. MSN, Skype etc... faut rentrer avec le carnet d'adresse plein pour les rentrer dans la liste, alors que le prénom/nom suffit pour FB.
Pour les gens plus proche là bas ou ici ça n'a par contre aucune valeur. Tout comme j'envoie bouler les anciens du lycée ou les connaissances lointaines "kikoo tu deviens quoi? ça fait 10 ans qu'on s'est pas vu mais j'ai toujours rien à te raconter" /poubelle


mardi
04 janvier 2011, 18:47
 
 

Quand même, faire un voyage à Trinidad juste pour ouvrir un compte FB ça me parait bien compliqué comme affaire.


Matière molle, collante et visqueuse.
mardi
04 janvier 2011, 19:38
 
 

comme zeb, grâce à FB, j'ai retrouvé des amis, gardé contact avec des gens (que j'aurai probablement perdu de vue sans) mais aussi une soirée de premier de l'an et aussi un hébergement en Afrique du Sud pour mon frangin.
donc oui, ça parait inutile pour un vieux mais c'est quand même bien pratique !


nous sommes les Belges des blagues du futur
mardi
04 janvier 2011, 19:39
 
 

*cough*
Bonjour, je m'appelle Kaplan et moi aussi j'avais créé un compte bidon FB pour draguer la thai et l'indo et avoir des contacts avant d'arriver là bas :)
Je...


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mardi
04 janvier 2011, 19:58
 
 

kaplan a écrit :
Bon résumé de plantmann (qui gagne une tringle à rideau).

Sauf que contrairement à vous monsieur Plan, je ne pratique pas l'insertion incongrue dans le postérieur, je ne saurais donc que faire de votre cadeau (qui d'après l'état d'usure a manifestement déjà servi... et plusieurs fois même). Je vais donc le donner généreusement à la fondation de sauvegarde des oiseaux maltraités analement que monsieur Fik a ouvert l'hiver dernier, je suis sûr qu'il en sera fait bon usage.


mardi
04 janvier 2011, 21:17
 
 

Pisto
#19 50cc

Facebook c'est de la merde. Ce truc a tous les défauts: crée par un jeune con américain qu'on a fait milliardaire, abuse de son monopole, est conçu pour être chronophage, vaniteux et inintéressant. Son utilité réside uniquement dans la nécessité absolu de divulguer sa vrai identité à l'inverse de tout ce qui a fait internet avant où l'avatar non seulement permettait de garder sa vie privée, privée mais également de prendre du recul sur la communication à distance. Son utilisation exacerbe l'idée que la communication est simple comme un clic. Plus besoin de parler, une simple phrase, un clic nous permet de garder l'illusion d'un lien réel avec l'autre. Les discussions futiles deviennent donc la règle. Les débats passent par une vidéo, un lien, vite commenté, vite oublié.
On a longtemps pensé que Big Brother nous ficherait tous. Quelle erreur ! on se fiche tout seul et les uns les autres. Tous les soit disant utilités de facebook peuvent se retrouver ailleurs: poster des photos, prendre contact, chatter. Il suffisait juste de tout regrouper, gratuitement.Et faire confiance en la perversité, qu'on pourrait appelé "curiosité", des gens. La sur communication finira par tuer tout communication réelle.

Sinon j'ai un compte.

Mais pour en revenir au sujet, l'argent virtuel ne date pas d'hier. Prenons l'exemple de l'Espagne qui doit sa grandeur post moyenâgeuse par son immense empire coloniale. L'Eldorado devait devenir l'hypothèque virtuelle de toute une nation. La perte des vrais valeurs des choses a grandie en corrélation avec la puissance des banques.


mercredi
05 janvier 2011, 02:59
 
 

Comme tous les outils, on en fait ce que l'on veut. Personne ne nous oblige à quoi que ce soit.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
05 janvier 2011, 08:30
 
 

Pisto, ton exemple ne correspond absolument pas à de l'argent virtuel.
L'empire colonial espagnol (et portugais et néérlandais, puis anglais et français) était blindé de ressources naturelles (fruits, épices, puis métaux précieux).
A l'inverse, la présence de ces empires explique l'essor économique ahurissant de l'Europe durant la Renaissance jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. Excuse du peu.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mercredi
05 janvier 2011, 08:46
 
 

Pisto
#22 50cc

kaplan a écrit :
Pisto, ton exemple ne correspond absolument pas à de l'argent virtuel.
L'empire colonial espagnol (et portugais et néérlandais, puis anglais et français) était blindé de ressources naturelles (fruits, épices, puis métaux précieux).
A l'inverse, la présence de ces empires explique l'essor économique ahurissant de l'Europe durant la Renaissance jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. Excuse du peu.


C'est bien connu, le kiwi ça rapporte un max. L'Espagne, il me semble,contrairement justement à tous les autres empires coloniaux, s'est un peu trop masturbé devant l'Amérique du Sud et faisait pavoisé les grandes banques européennes. Malheureusement l'Empire coutait plus qu'il ne rapportait, une fois perdue (sans trop de batailles d'ailleurs), l'Espagne, s'en ai beaucoup moins bien tiré que la France ou l'Angleterre pour cette raison : avoir tout misé sur la richesse probable de son Empire.


mercredi
05 janvier 2011, 10:33
 
 

Les kiwis sont un peu réducteurs, Pisto...

La richesse espagnole de cette période n'était pas du tout construite sur du vent, car L'Amérique centrale et du sud était vraiment une zone très riche, et de choses qui avaient beaucoup de valeur à l'époque : épices, chocolat, tabac et minerais (argent et or essentiellement).

L'empire espagnol a donc connu une expansion très rapide à cette époque, d'autant plus que des conditions particulièrement favorables à cette expansion via la colonisation et la conquête de nouveaux territoires venaient tout juste (fin 15e/début 16e) d'être réunies en Espagne : unification progressive des différents royaumes espagnols, conquête du royaume de Naples, union avec les Habsburg, ...

L'Espagne s'est donc retrouvée avec de nouvelles provinces très riches en ressources naturelles précieuses, ce qui a aidé son expansion. Ce sont essentiellement les guerres que le royaume a mené par la suite (contre la France, le Portugal, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, ...) qui l'ont ruiné. Ce sont d'ailleurs les richesses de ses colonies qui ont éveillé l'envie des autres grands royaumes européens. Et accessoirement, la religion s'est mêlée à l'affaire pour envenimer les choses.

Et c'est quand il a commencé à perdre ses colonies (via reconquête d'autres nations puis des vagues d'indépendances) que le Royaume espagnol s'est retrouvé déficitaire et a commencé à décliner.


mercredi
05 janvier 2011, 12:30
 
 

Si les colonies étaient si désastreuses pour leurs économies, on se demande bien pourquoi tous les pays européens ont cherché à en acquérir de nouvelles pendant 4 siècles...
Bref, on s'est un peu éloigné du business model fumeux de FB.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
mercredi
05 janvier 2011, 14:15
 
 

Pisto
#25 50cc

Hum ce que vous dite ne vas pas en contresens de ce que j'ai dit. L'Espagne s'est beaucoup endetté pour faire les guerres car justement elle pensait pouvoir rembourser grâce au potentiel fabuleux de ces colonies. Le début des grands banquiers aussi puissant que les rois, un truc qui a jamais trop changé d'ailleurs. Je n'ai pas dit que c'était du vent, ils ont juste surévalués leur potentiel (ou celui d'en tirer profit).


mercredi
05 janvier 2011, 14:27
 
 

Disons plutôt qu'ils ont sous-évalué la concurrence (parlant de l'Espagne). Mais pour faire le lien avec le business model (BM) de Facebook (et faire plaisir à M'sieur 'Plan), la situation est différente : le "BM" de l'Espagne se basait sur des richesses concrètes et valorisables, c'est juste qu'ils se les sont faites piquer.

Chez Facebook, ils basent leur BM sur une potentielle valorisation de leur base client. Parce que si l'on regarde les indicateurs purement financiers (marges d'exploitation, bénéfices, ...), Facebook est loin de justifier sa valorisation actuelle (aux alentours de 50 milliards de dollars).

Donc cette valorisation repose en fait sur la confiance qu'on les investisseurs dans l'évolution future de Facebook. Donc sur du vent. D'autant plus que pour soutenir son BM, Facebook doit faire des investissements d'infrastructures (datacenters et bande passante principalement) énormes, qui eux sont tout sauf aériens...

Or des valorisations énormes basées sur du vent, c'est en général ce que l'on retrouve comme ingrédients de base pour toutes les bulles spéculatives... Et le jour où le vent tourne... Paf pastèque !


mercredi
05 janvier 2011, 14:58
 
 

kaplan a écrit :
Bref, on s'est un peu éloigné du business model fumeux de FB.

Ouais, mais la discussion est plus intéressante :)


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
05 janvier 2011, 20:23
 
 

Pisto
#28 50cc

LeChat a écrit :
Comme tous les outils, on en fait ce que l'on veut. Personne ne nous oblige à quoi que ce soit.


Oui c'est vrai dans notre cas, une génération qui n'a pas grandi avec internet. Mais les 12-18 ans de nos jours je sais pas si ils ont vraiment le choix.


jeudi
06 janvier 2011, 15:09
 
 

Non effectivement, c'est qu'une bande de gros glans, suffit de voir Ceacy qui ne sait même pas pirater un DVD mais lol ROFL.
http://www.ecrans.fr/Les-jeunes-ne-sont-plus-interesses,9392.html


jeudi
06 janvier 2011, 15:42
 
 

Ceacy
#30 Maman ma bannay

Mais j'ai pas envie de le pirater, je l'ai acheté, bordel ! Pour une fois que ma conscience est tranquille, v'là-t'y-pas que je me prends une gifle cosmique.


jeudi
06 janvier 2011, 16:09
 
 

/prend Ceacy dans ses bras.
Si tu savais ce que je subis depuis que j'ai acheté Wings Of Prey et son add on et que je ne peux pas y jouer à cause d'un `ù$^^£%*¨de programme nécessaire pour jouer en multi.


"Just because you're paranoid doesn't mean they aren't after you."
Joseph Heller
jeudi
06 janvier 2011, 16:20
 
 

Non mais qu'est ce que c'est que ce bordel? On pose une question sur FB, naivement générale alors que ce qu'on veut vraiment savoir, c'est si oui ou non ça peut aider à rencontrer des filles qui acceptent d'avoir notre zizi dans leur zezette, et bam on se retrouve invité en plein milieu d'un débrief du numero 28 du Dessous des Cartes.

Je déconne, en fait c'est justement ça qui est cool sur ce site. Merci l'Asile.


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
jeudi
06 janvier 2011, 16:27
 
 

Ah ok, revenons donc à Facebook.

Si si ils ont un actif réel qui vaut beaucoup d'argent : comme cela a déjà été dit, une base de données de pigeons qui ont donné toutes leurs infos personnelles volontairement et réactualiser tous les jours voire plusieurs fois par jour, donc revendable sous forme ciblé au prix fort. Du genre le carrouf à coté de chez toi allant voir FB : « FB, oh mon beau FB, dis moi quels sont les pigeonsCSP+ alcoolosamateurs de vins habitants à moins de 15 Km de mon emplacement. » pour sa prochaine fête du vin avec vente privée de grands crus, alors qu'aujourd'hui ils doivent se contenter des infos de leur propre base de données des clients ayants une carte Pass, ce qui leur permet déjà de cibler mais pas d'élargir leur clientèle.


jeudi
06 janvier 2011, 17:43
 
 

La dernière initiative de l'homme de l'année


lundi
17 janvier 2011, 12:59
 
 

La valeur actuelle des actions FB sent bon la survalorisation.

Pour rappel cet article intéressant d'Eco89
http://eco.rue89.com/2009/02/13/la-bourde-qui-revele-les-secrets-de-facebook


samedi
22 janvier 2011, 11:50
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 11:13:16
(Repiemink) 19:32:01 le concept est si simple, c'est génial
# 11:12:21
(Repiemink) 00:08:36 haha, j'en ai eu un :)
# 09:18:35
(hohun) 21:08:37 leur poids économique était une bonne chose pour les finances de l'europe je suppose.
# 00:08:36
(Selune) 15:19:49 Repie, je te déteste
# 21:31:37
(gwendal) Toute mes recherches sur la position de l'Angleterre dans l'Europe ne mene a rien.
# 21:10:11
(gwendal) Je suis très sincère expliquez moi ce qu'ils ont fait pour l'Europe .
# 21:08:37
(gwendal) Je suis le seul a voir les anglais comme des gros profiteurs qui veulent continuer a profiter sans partager. Qui peut m'expliquer ce que l'Angleterre a apporté a l'Europe ?
# 20:05:45
(gwendal) 11:18:44 : ben c'est clair. En plus sérieusement SFR a déjà une très mauvaise image . Ce n'est pas pour arranger les choses.
# 19:32:01
(groove_salad) 15:19:49 Excellent ! Merci pour le partage :)
lire la suite de la tribune