l'asile.fr


6

Oh, ch'ti bobo n'a bobo

de Akshell , le 27 avril 2016 à 08:03 - (liberation.fr) - 29 commentaires

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 6 pour et 0 contre. Ce qui fait au total 6 votes.

À lire cette semaine...

Ça va il s'en tire bien le "rémunéré symboliquement" avec sa collec' d'appareils photo, sa bouffe bio, son chien et son gosse.

Encore un "designer graphique en Fiat 500™" qui s'est fait victimiser dans le bussur la piste cyclable du retour et qui a senti le besoin d'imposer sa vie trop merdique au monde qui n'en demandait pas tant.


jeudi
28 avril 2016, 08:47
 
 

en tout cas, la cocasserie de tout cela c'est quand on voit la hauteur de victimisation de certain par rapport à leur groupes sociales, on peut se demander par quel miracle les jeunes maghrébins n'ont pas encore massacré tout le monde.


jeudi
28 avril 2016, 09:26
 
 

Avouez quand même que "bobo" c'est devenu le mot passe partout pour décrédibiliser n'importe quelle idée qui ne s'inscrit pas dans le libéralisme. C'est vrai que la victimisation est un peu ridicule, mais je suis assez d'accord avec sa conclusion.


jeudi
28 avril 2016, 09:40
 
 

Ce qui me dérange c'est son petit côté présomptueux qui donne du grain à moudre aux anti-bobos. Pas très malin le monsieur. "Laisse parler les gens", comme disait le philosophe.

"Un groupe ultraconfidentiel", EODM ? Apparemment la culture des une s'arrête là où commence celle des autres...


jeudi
28 avril 2016, 09:44
 
 

ce qui me dérange surtout, c'est que vrai ou pas, ses états d’âmes j'en ai rien a carrer. Non mais sérieux et demain on va voir un hipster se plaindre parce qu'on l'a traité de hipster après avoir ramener ses 33 tours en soirée?


jeudi
28 avril 2016, 09:47
 
 

Le lien twitter était illustré avec une paire de Stan Smith, ce qui illustrait parfaitement le ridicule de l'article.


jeudi
28 avril 2016, 10:38
 
 

Gingembre
#7 Affreudisiaque

L'article dénonce quand même un état de fait qui dépasse le débat "un bobo c'est quoi exactement"

Aujourd'hui, les termes "intellectuels", "droits de l'homme" (et le fameux "droit de l'hommiste"), ou les notions comme "manger sainement" sont considérés comme négatifs, et mêmes mis en avant par nos super élites politiques pour attirer le chaland

"Les intellectuels de salon Parisien et autre droit de l'hommiste de tout poil qui ne comprennent pas la France"

Ca fait juste peur, on devient fiers d'être con, on refuse officiellement de réfléchir, on rejette des valeurs universelles ("l'homme" dans "droits de l'homme", c'est toi pauvre abruti !!) , et même des évidences comme le fait de vouloir bien bouffer sont vues comme des tares.

Il y a eu un glissement sémantique qui conduit à une inversion des valeurs pourtant les plus évidentes.


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
jeudi
28 avril 2016, 10:57
 
 


jeudi
28 avril 2016, 11:02
 
 

oui un peu comme le terme "gauchiste" qui n'existe pas pour la droite d'ailleurs.. un terme pleins de préjugés d’aristocrates arriérés.

Quoiqu'il en soit ce vocable n'est pas une source de malaise, c'est plus une boutade faussement assumé. Et quand il écrit

cristalliser le mépris d’une partie croissante de la population.


non non, il cristallise rien du tout. Ou alors faut inventer de nouveaux mots pour d'autres sortes de mépris.

Donc l'article peut avoir son intéret mais je suis d'accord avec hohun.. trop personnel.


jeudi
28 avril 2016, 11:03
 
 

Je serais curieux de connaître la proportion de la population qui pense cela vraiment et quelle proportion l'utilise au second degré. L'autre problème, c'est que vu les tâcherons cérébraux qu'on se tape dans les médias, c'est pas injustifié qu'"intellectuel" soit de plus en plus vu comme "fumiste". Chacun de ces termes a des contextes de dénigrement qui ne sont pas exactement les mêmes et il est mal avisé de tous les regrouper.

Ces fameux cercles qui crachent sur les gens qui essaient de mieux vivre, je ne les vois pas au quotidien. D'ailleurs quand je vois que même une ville de prolos comme villeurbanne se peuple doucement mais sûrement de supermarchés bio, d'assoc altermondialistes et de coopératives maraîchères citoyennes, je me dis qu'on ne vit pas si mal en étant "différent".


jeudi
28 avril 2016, 11:10
 
 

D'ailleurs, je ne saurais que trop conseiller de vivre à Lyon/Villeurbanne à notre ami le bobo rageux de la région parisienne, entre ce que je viens de citer et les plans de restructuration urbaine qui favorisent les modes doux, il y fait bon être altermondialiste. Manque plus qu'ils virent cette horreur d'artère autoroutière sur la presqu'île et on sera plus trop loin de la ville parfaite.


jeudi
28 avril 2016, 11:14
 
 

JiHeM
#12 chouchou de Bruxelles

Gingembre a écrit :
L'article dénonce quand même un état de fait qui dépasse le débat "un bobo c'est quoi exactement"

Aujourd'hui, les termes "intellectuels", "droits de l'homme" (et le fameux "droit de l'hommiste"), ou les notions comme "manger sainement" sont considérés comme négatifs, et mêmes mis en avant par nos super élites politiques pour attirer le chaland

"Les intellectuels de salon Parisien et autre droit de l'hommiste de tout poil qui ne comprennent pas la France"

Ca fait juste peur, on devient fiers d'être con, on refuse officiellement de réfléchir, on rejette des valeurs universelles ("l'homme" dans "droits de l'homme", c'est toi pauvre abruti !!) , et même des évidences comme le fait de vouloir bien bouffer sont vues comme des tares.

Il y a eu un glissement sémantique qui conduit à une inversion des valeurs pourtant les plus évidentes.

"chienlit" est ressorti récemment (bon OK c'est cyclique), il me semble un mec de droite qui parlait de nuit debout...


jeudi
28 avril 2016, 18:10
 
 

Sarko a fait mieux sur nuit deux bouts : http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/04/26/pour-sarkozy-les-participants-a-nuit-debout-sont-des-gens-qui-n-ont-rien-dans-le-cerveau_4909177_823448.html


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
jeudi
28 avril 2016, 19:06
 
 

Gingembre
#14 Affreudisiaque

Hahaha ce fils de pute que rien n'arrête :D


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
jeudi
28 avril 2016, 19:26
 
 

Il est au dessus quand même. Un jour on découvrira que ce mec est un énorme troll !


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
jeudi
28 avril 2016, 19:39
 
 

http://www.bfmtv.com/politique/nicolas-sarkozy-se-reve-en-trump-francais-970321.html


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
jeudi
28 avril 2016, 19:39
 
 

Gingembre a écrit :
Aujourd'hui, les termes "intellectuels", "droits de l'homme" (et le fameux "droit de l'hommiste"), ou les notions comme "manger sainement" sont considérés comme négatifs,


ne mélangeons pas tous, tu as d'un coté des gens qui veulent manger sainement, des produits bio ou au moins d'agriculture raisonné et si possible cultivés localement.
Et puis de l'autre tu as des gros cons pédants qui bouffent du choux kale, des amandes activés avec du quinoa importé d'Amérique du sud, dont l'exportation hors de prix met en danger les populations locales pour qui c'était un produit bon marché et de base.

Après savoir lequel il faut appelé bobo...


vendredi
29 avril 2016, 00:58
 
 

Gingembre
#18 Affreudisiaque

Je ne mélange pas, tu dis "bio" tu as déjà pas mal de monde qui t'assimile à la seconde catégorie...


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
vendredi
29 avril 2016, 13:46
 
 

JiHeM
#19 chouchou de Bruxelles

Ben vu le prix du bio, faut au moins être bourgeois, sinon bohème, pour en consommer.


vendredi
29 avril 2016, 14:07
 
 

Gingembre
#20 Affreudisiaque

Connerie, c'était peut-être vrai il y a quelques années mais ce n'est plus le cas.
La différence de prix entre bio et non bio existe mais est devenu plus que minime sur les produits de base (pas sur les noix du Brésil). On parle de quelques centimes. Les différences de prix sur un même produit entre un supermarché et un autre sont par xemple beaucoup plus importantes que les différences de prix entre bio et non bio
C'est un choix d'où tu veux mettre tes thunes, et de volonté (aller sur les marché, prendre du temps pour cuisiner...)
Suffit parfois de regarder les caddies des gens pour comprendre (bouffe transformée premier prix, mais packs de soda et bouteilles de sauces pour compléter)
Le plus drôle est aussi de voir des fumeurs te dire qu'ils n'ont pas les moyens de bouffer bio...

Et je ne fais pas de fixette sur le bio, je bouffe aussi du non bio, mais je veux savoir d'où vient ce que je bouffe, comment ça a été fait, et avec quoi.


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
vendredi
29 avril 2016, 14:19
 
 

JiHeM
#21 chouchou de Bruxelles

J'ai une supérette bio à côté de chez moi, et je peux te dire que j'hallucine sur les prix. C'est pas quelques centimes, c'est souvent près du double, au moins sur les fruits et légumes, c'est-à-dire l'essentiel, parce que bon les paquets de pâtes ou de gâteaux bio je m'en fous un peu...

Après je fais souvent le marché, et je connais quelques producteurs qui font du raisonné (et raisonnable en termes de prix), loin de la merde asipide vendue par les maraîchers. Et je sais qu'en court-circuitant les intermédiaires (Amap, Ruche qui dit oui...) y'a moyen d'avoir une alimentation de qualité et pas chère. Mais les superettes bio de centre ville, je t'assure qu'elles se font un plaisir de saigner les bobos à keffieh.

Mais je m'en fous, tout ça c'est fini, j'ai un terrain, je viens de le bêcher, à moi les joies du potager ! Je viens d'acheter des graines et des plants, vu les tarifs je ne suis pas sûr que ce soit hyper rentable d'autoproduire, sans compter le temps que je vais y passer... Mais au moins je vais manger des trucs fertilisés seulement avec ma sueur et mon caca ! \o/


vendredi
29 avril 2016, 14:34
 
 

carwin
#22 sprattus sprattus

JiHeM a écrit :
avec ma sueur et mon caca ! \o/

Vilain bobo.
Ton caca peut pas test avec ceusses de nos amis les bêtes.


vendredi
29 avril 2016, 14:42
 
 

Gingembre
#23 Affreudisiaque

En fait les superettes sont toujours très cheres, bio ou pas, c'est quasiment le modèle qui veut ça.
Mais tu le dis toi même, tu as d'autres plans à coté pour bien bouffer. C'est plus une question de volonté que de thune

Je ne fais pas des pleins de courses au magasin bio car oui là tu sens la différence, mais je prends uniquement certains produits qui "méritent" d'être pris en bio: fruits, légumes, oeufs, lait, charcuterie, volailles...
Pour le reste (de la viande aux produits d'entretien), je fais gaffe sans pour autant aller dans le bio.

Au final, je ne pense pas qu'on dépense beaucoup plus que les autres car bouffer correctement c'est ne pas bouffer de merdes transformées souvent bien plus chers au final que les produits bruts. Pas de soda, pas de gateaux industriels, pas de plats préparés (le pire du pire), ça en fait des économies...

Je crois que le truc aussi c'est qu'on s'est habitué depuis 50 ans au fait que la bouffe ne doit pas être chère/représenter un poste important du budget. Ca a été remplacé par le logement, les loisirs, l'electronique etc...Du coup, on est vite sensible au prix d'un poireau alors qu'on ne bronche pas quand il faut sortir la CB pour s'acheter des trucs pourtant bien moins important que ce que tu ingères !


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
vendredi
29 avril 2016, 15:18
 
 

Gingembre a écrit :
la bouffe ne doit pas être chère/représenter un poste important du budget. Ca a été remplacé par le logement,


Heu, "remplacé" par le logement ? Le logement a toujours été une nécessité fondamentale.


vendredi
29 avril 2016, 15:52
 
 

Gingembre
#25 Affreudisiaque

Non tu as mal compris (ou me suis mal exprimé), ce que je dis c'est que la part de budget du ménage allouée au logement a beaucoup augmenté (explosion de l'immobilier, déficit entre l'offre et la demande...)
Le poste de dépense qui a le plus baissé ces dernières décennies, c'est la bouffe. D'ailleurs je ne sais plus où j'avais vu deux courbes quasi inversées: la première représentaient les dépenses liées à la bouffe depuis 40 ou 50 ans, et l'autre les dépenses de santé. Ca faisait un X quasi parfait :)
Et d'ailleurs j'en suis convaincu. Bien bouffer réduit drastiquement les dépenses de santé.


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
vendredi
29 avril 2016, 15:58
 
 

Selune
#26 Budmo !

Pffff, je vieillis, je suis d'accord sur quasiment toute la ligne avec Gingembre... Putain, c'est quoi la prochaine étape, je suis d'accord avec Lama ?!


vendredi
29 avril 2016, 20:18
 
 

Ça me donne envie de faire un post de blog, s'il était pas cassé !


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
vendredi
29 avril 2016, 21:48
 
 

ah c'est cassé ?


vendredi
29 avril 2016, 22:10
 
 

Ouaip, quand je click dessus ça m’envoie vers le blog de mon ancien compte. Mais ca doit être le bot anti platitude, c'est ptet pas plus mal.


Être pris pour un imbécile par un parfait idiot est un plaisir de fin gourmet.
samedi
30 avril 2016, 09:34
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 20:04:38
(Akshell) 15:54:20 et c'est faux ?
# 19:05:46
# 19:04:52
(carwin) Du Freddie Mercury [url]
# 17:22:47
(carwin) 15:54:20 Pas faux. Certaines séries sur Netflix avec du bon cartel dedans reprennent le code de couleur
# 15:54:20
(hohun) Faudrait aussi parler du fait que du point de vue des films et séries américaines, le Mexique est un pays exclusivement criminel
# 21:06:45
(Gingembre) Et c’est à qui poussera le filtre toshop putassier le plus loin
# 21:06:19
(Gingembre) 14:41:32 Depuis Trafic de Soderbergh, c’est jaune pour la où il fait chaud, bleu et/ou vert pour les US
# 20:54:52
(gwendal) 18:49:51 : bien sympa cette petite chansonette. Merci
# 17:33:18
(gwendal) Que tal
lire la suite de la tribune