l'asile.fr


5

The "scientific" mafia

de Pisto , le 23 janvier 2018 à 16:20 - (archeo.blog.lemonde.fr) - 7 commentaires
By Mickael Brunetto

Proposer une brève

Détail des votes

Il y a 6 pour et 1 contre. Ce qui fait au total 7 votes.

À lire cette semaine...

Haaa ben non les mecs bordel. Si vous aussi vous commencez à déconner et arranger vos petites affaires , on va finir par croire Trump sur le réchauffement climatique.


- les fautes
mardi
23 janvier 2018, 20:13
 
 

Ah malheureusement la scientificité n'empêche pas la médiocrité.... c'est pareil en médecine...


mercredi
24 janvier 2018, 09:28
 
 

non mais celle reconnue par ses pairs devrait (empêcher la médiocrité).

Mais c'est possible que la paléontologie fourmille de gens médiocres ou que cette science soit médiocre dans son processus scientifique*.

* ce qui n'est pas péjoratif, ce sont les limites de certaines sciences moins contraintes que d'autres.


mercredi
24 janvier 2018, 10:28
 
 

Selune
#4 Budmo !

Il est possible aussi tout simplement qu'un brillant scientifique puisse faire des erreurs, mais qu'un ego surdimensionné l'empêche de le reconnaître (alors que ça ne remettrai pas en cause son niveau sur le reste).

Mais il y a couramment chez les scientifiques ce mépris qui considère que

1) la populace ne peut pas (les) comprendre et
2) le niveau d'objectivité atteint dans la pratique de leur "art" les rend immunisés aux passions

...


mercredi
24 janvier 2018, 12:39
 
 

Selune a écrit :
Il est possible aussi tout simplement qu'un brillant scientifique puisse faire des erreurs, mais qu'un ego surdimensionné l'empêche de le reconnaître (alors que ça ne remettrai pas en cause son niveau sur le reste).

Mais il y a couramment chez les scientifiques ce mépris qui considère que

1) la populace ne peut pas (les) comprendre et
2) le niveau d'objectivité atteint dans la pratique de leur "art" les rend immunisés aux passions

...


1) Je ne pense même pas qu'ils y pensent. Un scientifique fait son boulot, il n'est pas vulgarisateur, il peut à la rigueur attendre une reconnaissance scientifique et la reconnaissance sociétale vient d'elle même, contre son fait si vraiment le publique peut y voir un certain intérêt.

Il y en a qui se risque à faire l'inverse
http://www.elishean.fr/leffet-dumas-un-reacteur-a-resonance-de-leau-qui-ouvre-un-acces-immediat-et-facile-a-lenergie-libre/ mais généralement ça marche pas bien.

Et si mépris il y a (c'est possible) un scientifique ne l'aura jamais contre le publique (puisque de toute façon, ils n'y sont jamais confrontés à 99%) mais plutot contre quelqu'un de son entourage de travail..

2) faut oublier l'objectivité car la plupart des scientifiques pensent qu'au sommet de leur science tout est défendable, au moins durant leur carrière et c'est normal puisque par définition les chercheurs travaillent un pied dans l'inconnnu. Quand on y a passé sa vie, qu'on pense avoir trouvé un truc, que ce truc nous ramène gloire, pute et argent, faut sacrément être honnête pour allez fouillez un autre chemin qui pourrait potentiellement nuire à notre crédibilité et travaux alors que, comme nos 1er travaux, ça non plus ce n'est pas sûr. C'est un dilemme de merde, puisqu'au fond de toi, t'es sûr de rien. Souvent c'est aux autres de jouer avec toi et de te prouver le contraire et non à toi même (C'est un des problèmes fondamental du GIEC). Même si c'est contre, en théorie, la démarche scientifique, tout le monde prend parti sur des sujets controversés sinon y'a moyen de devenir schizo. Ceci est d'autant plus vrai que les disciplines scientifiques sont molles (et la paléontologie, c'est mou).

Le problème ici est qu'il n'a pas fini son propre boulot en n'étudiant pas toutes ses données, peut être simplement par oublie ou négligence. Et au vu du caractère incertain des cette matière, c'est complètement con. Et qu'il tente de mettre ça sous le tapis, ce qui lui retombera forcément dessus.

Le 2eme problème c'est la branlette généralisée des découvertes scientifiques, comme si "découverte" avait plus un sens de "vérité" que "d'avancés", et qu'on promeut à coup de millions si ce n'est miyards avec les ERC.


mercredi
24 janvier 2018, 12:58
 
 

Pisto a écrit :
non mais celle reconnue par ses pairs devrait (empêcher la médiocrité).

Mais c'est possible que la paléontologie fourmille de gens médiocres ou que cette science soit médiocre dans son processus scientifique*.

* ce qui n'est pas péjoratif, ce sont les limites de certaines sciences moins contraintes que d'autres.


Comment douter de gens qui te racontent la civilisation humaine dans sa globalités sur des centaines de milliers d'années à partir d'un seul bout d'os usé ? Non vraiment je ne vois pas.


mercredi
24 janvier 2018, 20:12
 
 

ouais c'est bien ce que je dis.

Ce qui me gène c'est comment tout cela est présenté.

Tu les écoutes et t'as l'impression qu'ils savent tout sur une découverte faire aux hasards.

Ils présentent leur travaux comme des avancés et non pas comme ça devrait être : un oscillement entre des barres d'erreur énormes. Tellement mal d'ailleurs que les gens croient maintenant qu'on descend du singe.

On repousse l'homonoidés à chaque découverte de crâne.. ok donc faudrait arrêter de faire semblant qu'on en a une idée et qu'on fixe une date histoire d'avoir une Histoire à raconter, on peut laisser ça aux dogmes.


Quand on sait pas, on sait pas et on le dit. Ca m'étonne pas que le créationniste revienne en force.


mercredi
24 janvier 2018, 20:40
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 02:33:27
(Ceacy) 02:31:38 (traité contre la non-prolifération *iranienne)
# 02:32:50
(Ceacy) Nucléaire, tout ça. Un truc où la France, mine de rien, a un peu d'influence, et pas mal d'opinions.
# 02:31:38
(Ceacy) 23:05:28 Euuuh... parce que Trump a envie EN CE MOMENT de retirer les US du traité de non-profilération nucléaire obtenu il y a quelaues années par Obama, dont la France est aussi un signataire, ce qui aurait pour effet de nullifier le traité ?
# 23:05:28
(Akshell) hahahaha. hmmm non mais l'iran, pourquoi pas le vénézuéla ?
# 22:47:17
(LeChat) Le dollar est une monnaie de merde, si beaucoup de pays décident de faire pareil, ils sont dans le caca. Les plus gros effets pourraient être causés par la Chine (premier détenteur de la dette américaine).
# 22:43:26
(LeChat) Rapport à la géopolitique, ça ça peut provoquer des bouleversements si c'est suivi par d'autres pays : [url]
# 22:38:29
(LeChat) Nos actions et nos choix ont des influences (et en ce moment, c'est bien dommage)
# 22:37:30
(LeChat) 22:16:49 On l'est toujours ; et dans divers domaines : deuxième puissance économique d'europe, membre du conseil de sécurité des nations unies, le français est parlé par plus de 200 millions de personnes, 4e marchand d'armes au monde, puissance nucléaire
# 22:17:27
(gwendal) Comme si les romains croyait encore en la conquête du monde.
# 22:16:49
(gwendal) On a été un grand pays, mais c'est terminé depuis longtemps
lire la suite de la tribune