l'asile.fr


Mass Effect

article de Gingembre , publié le 10 mars 2008 à 19:23
Ma Xbox prenait la poussière depuis plusieurs mois, depuis la beta de TF2 en fait. Chaque soir elle pleurait, m'implorait : "Come back ! Touch my tralala !"

Alors j'ai craqué, bien aidé en cela par les énormes titres sortis à la fin de l'année.

Si je me suis éclaté comme une bête sur COD4 avant de me faire chier comme un rat mort dès le premier niveau d'Halo 3, le jeu qui m'a vraiment scotché à l'écran ces deux dernières semaines est incontestablement Mass Effect.
Sorti il y a quelques mois, le RPG de Bioware combine parfaitement RPG et action et vous embarque dans un univers et une quête épique.

Terminé ce week end, ça faisait longtemps qu'un jeu ne m'avait pas fait cet effet là : être deg d'être arrivé à la fin.

Petit debrief en forme de test...
Oui, certes ce jeu n’est pas une uber nouveauté, mais je viens juste de le terminer, et vous n’avez qu’à prendre ça pour une mini preview de la version PC qui va sortir incessamment sous peu si vous n’avez pas de 360.

Plutôt qu’un test en bonne et due forme, parce que merde il doit y en avoir 12000 de disponibles un peu partout, je vais essayer de vous raconter brièvement pourquoi je vous conseille fortement ce jeu, pour peu que vous ne soyez pas totalement allergique au genre.

Mass effect c’est quoi ?
Un RPG tendance space opera. Vous incarnez le commandant Shepard, et vous allez sauver la galaxie, rien que ça.
On discute, on chope des quêtes qui feront ou pas avancer la trame principale, on se fait une bande de copains, on blaste les vilains dans le plus pur style shooter 3rd person, on booste ses stats, on fignole son équipement. Du classique quoi.

Pourquoi c’est bien ?


Le souffle épique
Mass Effect est épique. L’univers et la réalisation donnent une sensation de gigantisme jouissif. A bord de votre vaisseau, vous allez vous balader de galaxie en galaxie, de système solaire en système solaire.
Et même si on peut rarement se poser sur plus d’une planète par système, se promener sur la carte galactique et ses 3 niveaux de zoom donne le vertige.
Les enjeux du scénario ne sont pas en reste; Star Wars, c’est une histoire de tapettes à côté. Là, on parle d’un danger menaçant toute forme de vie dans l’univers quand même.

Un scénario captivant, des dialogues à la hauteur
L’intrigue, bien ficelée et surtout bien rythmée, reprend quelques thèmes récurrents de la SF sans trop tomber dans les clichés.
Les dialogues qui occupent une place très importante dans le jeu sont bien écrits et bien joués (même en VF, fait assez rare pour être noté)
Comme tout Bioware qui se respecte, les dialogues offrent de multiples choix qui détermineront votre alignement : conciliation pour les benis oui oui ou pragmatisme pour les hommes avec des corones.
Cela dit, si vos paroles et vos actions ont une influence, ce n’est pas pour autant que vous devrez sacrifier votre roleplay pour profiter d’une feature particulière à l’un ou l’autre choix (voir ci-dessous).

Le système good cop / bad cop
Il y a un truc qui me fait profondément chier dans certains RPG type KOTOR: ils poussent le roleplay à la caricature sous peine d’être privé de certaines features.
Par exemple, si je ne suis pas SUPER GENTIL, à la limite du scout débile, je n’aurai pas les deux ou trois dernier pouvoirs de la force coté gentil.
De même, si je ne joue pas en toutes circonstances le fils de pute, je ne bénéficierai pas des tout derniers pouvoirs du coté obscur.

Voilà typiquement un truc qui me soûle. Je déteste rater quelque chose dans un jeu, et, finalement, ce qui devrait être un choix se révèle une contrainte pour moi.

Dans Mass Effect, ce souci n’existe pas, les choix ne modifient que le scénario à très court terme, majoritairement de façon light c’est vrai, mais suffisamment pour qu’on prenne quand même un réel plaisir et qu’on s’offre de beaux dilemmes.
Quels que soient vos choix, ils n’auront pas d’influence sur le développement de votre personnage.
Le seul choix pour le joueur se fait au début du jeu quand on choisi sa classe de perso. En gros : militaire bourrin, simili jedi, hacker, ou un mix de deux de ces éléments au choix.

Théoriquement, on pourrait se dire « A quoi bon alors ? Pas vraiment d’influence sur la trame principale et pas d’influence sur les caractéristiques donc pas de réels choix ». C’est peut être vrai, mais la formule fonctionne, malgré tout.
On se retrouve vraiment à gérer les situations comme ça nous plait. La gueule de machin me revient pas je suis méchant et je le scotche au mur flingue sous le nez, ou vice versa. D’autant que ça peut aller assez loin (exécuter sommairement un pnj, par exemple).

Bref, c’est pas Fallout, mais j’aime beaucoup ce principe. Si l'on est un minimum roleplay, on se retrouvera souvent devant des choix Cornéliens.

Du shoot à la hauteur
Forcément moins poussé / polishé qu’un Gears Of War ou autre, les parties de shoot n’en sont pas moins bien fichues et intéressantes, surtout grâce à la profusion de capacités / pouvoirs de son commando qui permet de faire face à toutes les situations.

Avant chaque mission, on sélectionne deux acolytes parmi les 6 disponibles. Le mieux est d’optimiser en fonction de sa propre classe pour obtenir un trio équilibré. Cela dit, on devient assez rapidement powerhouse et on peut tout à fait juste faire en fonction de ses préférences plus qu’autre chose.

Les contrôles sont bons et je ne comprends pas que beaucoup de joueurs gueulent contre l’interface de sélection des pouvoirs et capa, je la trouve pour ma part très intuitive.
Seul l’inventaire est chiant à gérer mais on a jamais besoin d’aller y faire un tour pendant les combats.

L’IA ennemie n’est pas folichonne mais, encore une fois, rien de scandaleux. Le level design, quant à lui, laisse vraiment à désirer et s’avère trop répétitif
Toutes les petites bases ou presque ont la même architectures. Swan me fait aussi justement remarquer qu’il suffit souvent d’attendre dans un couloir, déclencher le combat de loin et attendre que les vilains rushent comme des idiots pour les aligner pour nettoyer une pièce. Qu’importe, ça convient bien à ma façon sadique de jouer.

Petit regret aussi coté équipement: le fric ne sert quasiment à rien dans le jeu. C’est bien beau de débloquer l’achievement « capitaliste » (plus d’un million de crédits dans le porte-monnaie), mais les marchands ne vendent que de la merde comparativement à ce qu’on trouve sur le terrain.

Dans l’ensemble c’est quand même plus que correct et surtout jamais frustrant.


Des sidequests à profusion
Il y a vraiment de quoi faire à coté de la trame principale.
Réaliser toutes les quêtes secondaires ajoutent à vue de nez une bonne douzaine d’heures de jeu.
Bon, c’est vrai qu’elles sont souvent répétitives (je me pose sur une planète, je me pointe à l’endroit indiqué, je défonce tout le monde et c’est plié), mais ca reste sympa.

Pour les collectionneurs, il y a aussi quelques quêtes basées sur des artefacts à retrouver et on peut même se lancer dans la recherche de minerais.
Pas jojo, mais ca rapporte des sousous.

La réal
Oui, il y a quelques bugs visuels (le plus chiant étant le level of details toujours un poil en retard coté affichage) mais ca transpire la classe quand même.
Le character design est excellent avec des personnages très détaillés. Le lipsynch est nickel, ce qui est d’autant plus important car tous les dialogues sont mis en scène à base de champ contre champ très proches.
Le background général est lui aussi très crédible.

Conclusion
Oui, il y a des défauts mais aucun ne pourrit cette superbe expérience de jeu qui durera environ 25h si, comme moi, vous finissez toutes les sidequests.
N’étant pas fan des RPG à rallonge, ça me va parfaitement.
Attention, le jeu est assez facile, trop même en mode normal. Choisissez la difficulté max dès votre première partie.

On le trouve aujourd’hui en occase à 40 euros max et il va bénéficier d’un pack de contenu téléchargeable.
Ça fait deux raisons de plus de ne pas passer à côté.

Ce fut court et bordélique mais je ne veux pas non plus spoiler.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Sur ce, je me lance dans Bully Scolarship Edition.
article de Gingembre — publié le 10 mars 2008 à 19:23
Lien permanent vers cet article | Aller sur le blog de Gingembre
Oui Non

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Écrire un article
groove_salad
#1 hOrny Lettuce

Mass Effect est probablement le meilleur jeu de la Xbox 360, il est exceptionnel !


"Elle a tort la petite: vu sa tronche, une sodomie à la moutarde est ce qu'elle peut espérer de mieux."
plantmann, Poète maudit.
lundi
10 mars 2008, 20:28
 
 

groove_salad
#2 hOrny Lettuce

Sinon, sympa ton article. En même temps tu as tellement d'anti XBox 360 ici, que je ne suis pas sur qu'il soit apprécié à sa juste valeur ...


"Elle a tort la petite: vu sa tronche, une sodomie à la moutarde est ce qu'elle peut espérer de mieux."
plantmann, Poète maudit.
mardi
11 mars 2008, 07:54
 
 

SA §§§§


Matière molle, collante et visqueuse.
mardi
11 mars 2008, 12:06
 
 

groove_salad
#4 hOrny Lettuce

Une faute d'inattention, PELLE A CHIENS §/


"Elle a tort la petite: vu sa tronche, une sodomie à la moutarde est ce qu'elle peut espérer de mieux."
plantmann, Poète maudit.
mardi
11 mars 2008, 17:17
 
 

JiHeM
#5 Captain Obvious

J'espère qu'il sera pas aussi naze que Kotor.


mardi
11 mars 2008, 21:34
 
 

Gingembre
#6 Affreudisiaque

C'est un peu différent de KOTOR, plus light et plus rythmé pourrait on dire. Mais si tu a deteste KOTOR, pas sur que tu accroches quand même.


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
mercredi
12 mars 2008, 10:08
 
 

Je viens de le finir, j'ai adoré. Très bon scénario, personnages consistants avec très bon doublage français.
Je reprends le 2...

Là, on parle d’un danger menaçant toute forme de vie dans l’univers quand même.

Juste notre galaxie :p


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
23 janvier 2013, 23:17
 
 

Gingembre
#8 Affreudisiaque



Et je dis sincèrement merci, après tout c'était mon article :)


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
jeudi
24 janvier 2013, 10:56
 
 

J'en avais même oublié la présence possible du rouge dans la boîte des derniers messages...


jeudi
24 janvier 2013, 11:12
 
 

j'ai failli sortir la carte magic necromancer.


jeudi
24 janvier 2013, 11:39
 
 

Bon, le 2 est d'autant plus prenant qu'il reprend est poursuit l'histoire du 1.
En plus, en ayant repris la dernière sauvegarde du 1, la suite tient compte de pas mal de choix qu'on y a fait.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
27 janvier 2013, 05:25
 
 

Fini le 2. J'ai préféré la fin du 1 mais l'histoire est toujours sympa.
Et je repars pour le 3. Comme avec le 2, on peut reprendre la sauvegarde du précédent.
L'univers est toujours aussi intéressant...


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
08 decembre 2013, 04:37
 
 

Gingembre
#13 Affreudisiaque

Tiens j'ai commencé le 3 hier justement !
Toujours en Franc tireur, mais en partant d'un nouveau perso because changement de console

Chui desoeuvrè en attendant Dark Souls 2...


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
dimanche
08 decembre 2013, 19:01
 
 

Han, je me souviens plus de ma classe. Et pas trouvé sur wiki.
'faut surtout pas que je lance le jeu, j'ai du texte de théâtre à apprendre...
Et je suis faible...


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
dimanche
08 decembre 2013, 19:43
 
 

Gingembre
#15 Affreudisiaque

Truc qui m'énerve vraiment dans ce jeu : on te donne des quêtes secondaires....qui ne sont pas faisables tant que tu n'as pas avancé dans la trame principal (le système solaire n'apparait pas sur ta carte, et y'a pas Mappy en l'an 3056)

A la rigueur pourquoi pas, mais bordel dites le !!! J'ai passé des plombes à chercher ces putains de planètes pour rien...!!!


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
mardi
10 decembre 2013, 12:23
 
 

Selune
#16 Budmo !

Gingembre a écrit :J'ai passé des plombes à chercher ces putains de planètes pour rien...!!!


T'as regardé dans le ciel ?


mercredi
11 decembre 2013, 00:05
 
 

LeChat a écrit :
Fini le 2. J'ai préféré la fin du 1 mais l'histoire est toujours sympa.
Et je repars pour le 3. Comme avec le 2, on peut reprendre la sauvegarde du précédent.
L'univers est toujours aussi intéressant...

Fini le 3. Snif, il va falloir que je patiente jusqu'au 4 maintenant...

En tout cas j'accroche toujours autant. Il y a toujours quelque chose d'épique dans cette série.


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mardi
24 decembre 2013, 00:36
 
 

Le prochain volet de Mass Effect se porte bien et serait déjà jouable

\o/


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mardi
24 decembre 2013, 11:18
 
 

Gingembre
#19 Affreudisiaque

Je commence à me lasser du 3, je dois en être à la moitié, mais je fais toutes les quêtes annexes

C'est marrant j'avais pas ce souvenir que c'était autant un shooter dans un couloir sur les 2 premiers (surtout le 1)

Cinematique, puis toute petite map linéaire pur shoot scripté, et re cinématique.

La couche RPG sur les skills et le matos sont juste là pour décorer tellement ça impacte rien ou presque, et il n'y a qu'un seule façon de faire les missions: buter tout le monde.

Après ça reste agréable dans l'ensemble quand même hein !


"Mon plus grand regret c'est d'avoir refusé Leonardi Di Caprio à mon tournoi de pétanque, j'avais déjà Starsky et Hutch et, à l'époque, il n'avait pas encore fait Titanic." (Daniel Lauclair So Foot)
mardi
24 decembre 2013, 16:19
 
 

Ouais, le 3 est quand même moins bon...


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mercredi
25 decembre 2013, 17:51
 
 

Neeeeeeeeeeed !

(mais dans un an et demi :/ )


Jen: Wings? I don't have wings!
Kira: Of course not. You're a boy.
mardi
16 juin 2015, 00:57
 
 


Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

# 12:51:27
(groove_salad) 12:23:07 Pas particulièrement envie de me retrouver sans logement, c'est très difficile à trouver en Hollande. :)
# 12:23:07
(hohun) Ou tu refuses de payer ton loyer jusqu'à ce que quelque chose soit fait
# 12:22:47
(hohun) 10:53:05 aucun extincteur...? Heu...faut lancer un recours en justice là, c'est super dangereux. Faudrait pas que ça finisse comme à Londres...
# 10:53:05
(groove_salad) Ah oui je n'ai donc plus rien pour laver mes fringues et il n'y a pas de laverie à Eindhoven. Génial. Vu que l'agence de loc est aux abonnés absents, on n'aura pas de nouvelles machines. Je vais faire un peu clodo maintenant.
# 10:51:18
(groove_salad) 10:48:17 Et problème, si ça part en feu, ce n'est pas aux normes, on n'a aucun extincteur ici. JOIE !
# 10:50:05
(groove_salad) Vu que l'agence de location ne répond jamais au tel ni aux mails et a fermé comptes Facebook / Twitter, à la rentrée, je vais poser discrètement une caméra IP en bas. On ne sait pas encore qui est le connard qui a fait ça, mais je vais le toper ce bâtard.
# 10:48:17
(groove_salad) Tous les câbles sont à nus mais heureusement il n'y a pas eu de départ d'incendie. Franchement, c'est un miracle vu l'état du système électrique ...
# 10:47:00
(groove_salad) 20:34:23 Je suis solidaire et je ne pensais pas que c'était possible ici. Un mec a pété les plombs dans la maison ou je vis et à détruit machines à laver/sèches linge dans la partie commune. On a eu beaucoup de chance.
# 10:13:54
(Selune) 00:01:19 ou de bonne famille
# 00:01:19
(LeChat) *sauf s'il est fils d'un politique
lire la suite de la tribune